NOTRE HISTOIRE

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Sixième génération

Brigitte, Frédéric et Philippe Jeanjean

Brigitte et sa sœur Elisabeth, ses cousins Frédéric et Philippe, représentent aujourd’hui la 6ème génération. Tous occupés à divers postes au sein de l’entreprise familiale, ils font résonner le nom de leur famille en région, en France et à l’export tous en préservant l’immense héritage affectif et économique transmis par leurs parents.

Cinquième génération

Hugues et Bernard Jeanjean

1965 – 2010

Les frères Hughes et Bernard Jeanjean ont marqué cette période en développant l’entreprise familiale depuis son fief de St Félix de Lodez, avec un charisme sans précédent, impliquant chaque salarié à la croissance de la société en France comme à l’étranger, et s’associant avec un grand nombre d’acteurs de la viticulture languedocienne.

Quatrième génération

Paul Jeanjean

1904-1965

Paul Jeanjean fait son entrée dans la société en 1925, en aidant son père au développement commercial de la société, surtout dans la région de Paris. En 1936, c’est le début de la collection des Vignobles Jeanjean, avec l’achat de 2 bergeries sur le plateau d’Aumelas, le Mas de Lunès et le Château Valoussière (Devois des Agneaux), transformées petit à petit en chai et en vignoble.

Troisième génération

Maurice-François Jeanjean

1879-1957

Maurice-François Jeanjean aura développé l’entreprise au rythme du développement des moyens de communication en France, et notamment, de l’essor des voies ferrées. Cela ouvre de nouveaux marchés pour ses vins. C’est une période compliquée, marquée par les guerres, les grandes révoltes de 1907, la crise de surproduction, le phylloxera. Maurice-François donne à l’entreprise les moyens de surmonter ces épreuves, et fait de la qualité de ses produits sa principale devise.

Deuxième génération

Maurice-Vincent Jeanjean

1847-1912

Maurice-Vincent Jeanjean, surnommé le barriquailleur, fait du commerce entre l’Hérault et le  Massif Central sa spécialité. Il est « multi-activité », dirigeant une auberge à St Felix de Lodez, où grand nombre de ses clients venant du massif central s’arrêtent, et faisant du commerce de vins, depuis ses vignes plantées sur St Felix et alentours, où par des achats à des vignerons voisins. C’est lui qui a officiellement déposé les premiers statuts de l’entreprise en 1872.

Première génération

Etienne-Maurice Jeanjean, “Le Père la Minute”

père la minute logo
1820 – 1885

Etienne-Maurice Jeanjean a associé le nom de famille Jeanjean au commerce depuis St Felix de Lodez. Agriculteur, il possédait des vignes et des champs, commerçant, il échangeait du vin, de l’huile d’olive, des amandes. C’était un homme pressé, qui avait le sens aigu du commerce, et que l’on a surnommé le père la minute.

コメント

名前

Eメール

次回コメントするときのために、名前とメールアドレスを保存してください